Le portage salarial : Quel intérêt ?

Un peu d’histoire…

A l’origine américain, le concept du portage salarial a été importé en France dans les années 1980. Du fait d’une législation lourde et difficile, le développement de cette activité ne s’est vraiment opéré que dans les années 2000.
C’est seulement suite à la signature de plusieurs accords et notamment ceux du 11 janvier 2008 (sur la Loi de Modernisation du Marché du Travail) et du 24 juin 2010 (sur l’organisation du portage salarial) que cette nouvelle forme d’emploi a su trouver un cadre juridique et légal précis.
Depuis, ce secteur d’activité est en pleine expansion et tout porte à croire qu’il a de belles années devant lui. Il est vrai que ce nouveau type de collaboration suscite l’intérêt non seulement des individus mais également des entreprises qui n’hésitent plus à externaliser du fait de la conjoncture économique actuelle. En 2013, le nombre de candidats portés en France s’établirait à plus de 100 000.

Qu’est ce que le portage salarial ?

Le portage salarial permet aux individus de travailler de manière indépendante tout en ayant les avantages liés au statut de salarié :
  • Pas de capital personnel à investir
  • Système de protection sociale avantageux
  • Pas de contraintes administratives et comptables
  • Cotisation
  • Droit au chômage
  • Salaire fixe mensuel

portage salarial

portage salarial
Contrairement à l’intérim, c’est au consultant porté de démarcher le client et de négocier les termes de son contrat de prestations: honoraires, contenu de la mission, horaires, avantages en nature (…)
Une fois la mission trouvée, le candidat porté signera deux contrats avec Piana Portage :
  • Une charte d’adhésion qui fixera les engagements réciproques (montant de frais de gestion, modalités de paiement des salaires, frais de mission et de fonctionnement)
  • Un contrat de travail conforme à la législation et adapté au statut du porté : CDI (temps plein/temps partiel)
De son côté, Piana Portage signera avec l’entreprise cliente un contrat de prestations. Ce contrat définit de façon précise et détaillée le contenu de la mission et les modalités du déroulement de la mission.

Autonomie et compétence

L’intervenant doit avoir une expertise avérée dans un (ou plusieurs) des domaines d’activités du Portage Salarial, être entièrement autonome dans sa prospection commerciale et la conduite de son intervention.

portage salarial

Profils concernés :

  • Créateur d’entreprise (voulant valider son projet sans risque et monter graduellement en puissance jusqu’au chiffre d’affaires permettant de couvrir les frais de gestion de sa propre structure juridique)
  • Cadre en activité (rémunération complémentaire ou test d’un nouvel employeur)
  • Consultant (souhaitant se libérer des contraintes administratives, comptables et fiscales pour se consacrer exclusivement à son métier)
  • Jeune diplômé (pour décrocher une première expérience)
  • Cadre en recherche d’emploi (maintien des droits ASSEDIC et prolongation de la durée d’indemnisation)
  • Senior retraité, préretraité (souhaitant garder une activité réduite et un revenu complémentaire)

Les avantages du portage salarial en période de crise

Les conséquences de la crise financière sur l’économie et le comportement des entreprises a commencé à se faire sentir : le chômage augmente, les sociétés commencent à licencier. Le ralentissement économique amène les entreprises à compresser les effectifs, qu’ils soient salariés, intérimaires ou prestataires externes. Cela a commencé à atteindre plusieurs secteurs : l’immobilier, l’automobile, la grande distribution, la pharmacie, l’industrie…

Gilles Guilhaume, PDG d’Ad’Missions, nous donne son sentiment sur les perspectives du portage salarial dans ce contexte de crise : « Affolées par les informations économiques qui leur parviennent quotidiennement et qui leur présentent une ère de récession inéluctable, les entreprises sont inscrites dans un souci de réduction de leurs charges et veulent sauver leur bilan 2008.

Les leviers les plus immédiats sont le gel de leur budget communication, publicité et prestataires externes, et l’engagement dans des procédures de licenciement sur 2009. C’est une première phase violente, sur du court terme. Mais cela ne va pas durer. Dans un deuxième temps, les entreprises vont s’apercevoir qu’elles continuent à avoir des besoins, qu’elles se sont découvertes sur certaines facettes métier. Elles devront faire appel à des ressources externes qu’elles ne voudront pas intégrer à leur structure.

portage salarial

Gilles Guilhaume prévoit ainsi une forte demande pour les consultants portés dès le début 2009. « Le portage salarial sera une solution souple pour les entreprises. Elle leur permettra de répondre à leurs besoins toujours existants, tout en s’inscrivant de façon cohérente dans leur préoccupation de réduction d’effectif.

Faire appel à des consultants en portage salarial permet aux entreprises de conduire leurs projets, avec des contraintes réduites puisque le consultant porté n’impacte pas leur masse salariale. » Les offres de mission devraient donc être plus nombreuses en 2009, sur des projets différents, mais bien présents. Vous êtes auto-entrepreneur et vous souhaitez en savoir plus sur les impôts, alors cliquez ici !

Dans un contexte de baisse de pouvoir d’achat prévisible, le portage salarial donne la possibilité aux individus – qu’ils soient salariés en activité, demandeurs d’emploi, retraités, ou consultants – de saisir toutes les opportunités de mission et d’augmenter leurs ressources.

Le portage salarial : Quel intérêt ?
Retour en haut